FGF FO - FO Fonctionnaires
Connexion
 
Menu
 
 

 

Vous n'avez pas encore de compte. Vous pouvez en créer gratuitement en remplissant simplement le formulaire. Vous pourrez alors accéder de façon privilégiée à des contenus. Celà ne vous engagera aucunement avec FO-FGF.

Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

LE LIEN

LE LIEN N°142
Posté le 16/05/2022
 

Pièces jointes

Partager sur

LE LIEN N°142

Cliquez pour rendre cette question favorite
  ressource 1 sur 432   Suivante ►
 

Le Président de la République nouvellement élu indique dans son programme vouloir revaloriser les retraites du montant de l'inflation depuis janvier 2022, C'est bien là le minimum qui peut être fait.

Le Président annonce dans son programme fixer à 1100 Euros mensuel la retraite minimum pour une carrière complète, Quel manque d'ambition et de réalisme de placer des retraités ayant travaillé et cotisé toute leur vie sous le seuil de pauvreté une fois à la retraite.

Le Président se réfère souvent au COR, or un de ses rapports indique que les retraites ont été revalorisées entre 2011 et 2021 de 5,7%, dans la même période l'inflation fut de 9,88%,

Ceci explique la perte du pouvoir d'achat des retraités, et nous constatons qu'aucun rattrapage de celui-ci n'est prévu.

Maintenir l'évolution des retraites sur le taux d'inflation n'est pas la solution satisfaisante, nous rappelons notre revendication de l'indexation des pensions et retraites sur les salaires,

C'est le seul moyen d'enrayer la dérive dénoncée par le COR du niveau de vie moyen des retraités par rapport à l'ensemble de la population.

Il y a fort à craindre que pour les retraités le monde de demain ressemble à celui d'hier,

La loi sur le grand âge disparue dans le premier quinquennat d'Emmanuel Macron n'est pas réapparue dans son programme.

Pourtant la politique du grand âge concerne tout le monde aujourd'hui et demain, La démographie française indique un accroissement des plus de soixante ans dans la population.

Le grand âge doit être perçu comme un investissement, il est nécessaire de recruter massivement pour l'aide au maintien à domicile ainsi que pour le bon fonctionnement des EHPAD (1 agent pour un résident), Il est nécessaire de redonner de l'attractivité aux métiers d'aide à la personne (aides ménagères, aides-soignants, infirmiers). Lorsque l'on parle de milliers d'emplois c'est bien là un sujet d'avenir.

Beaucoup des difficultés actuelles résultent d'une mondialisation mal maîtrisée fondée depuis 40 ans sur une doctrine économique libérale et dominatrice qui veut réduire le secteur public au profit du privé et du marché concurrentiel.

Les citoyens sont en attente, une attente forte pour plus de justice, plus d'égalité et fraternité,

Ils ont besoin d'espoir : celui d'améliorer leur cadre de vie et non la crainte pour leur avenir et celui de leurs enfants.

Les Français dans une très grande majorité sont attachés au service public qui ont démontré leur efficience lors des précédentes crises économiques et sanitaires.

L'UFR-FO restera mobilisée et portera les revendications des pensionnés de la fonction public de l'état et celles de l'ensemble des retraités.

Forts de notre nombre et de notre détermination nous pouvons et nous devons nous faire entendre et peser sur les décisions à venir.

L'intégration des retraités dans la réforme de la protection sociale complémentaire en est le récent exemple.

 

Confédération Force Ouvrière

Force Ouvrière

Réseaux Sociaux

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube

FO-FGF

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (F.G.F.-F.O.), rassemble et coordonne l'action des syndicats FORCE OUVRIÈRE de fonctionnaires et d'agents publics de l'Etat et de ses établissements publics, à l'exception de ceux de " La poste" et de "France Télécom".

Elle a pour vocation principale de défendre les intérêts particuliers de ses adhérents, mais également une conception d'une Fonction publique laïque et Républicaine.

(c) 2014-2018 FO-FGF - Mentions légales
Scénarisé avec E-TIPI, Solution Digital Learning