FGF FO - FO Fonctionnaires
Connexion
 
Menu
 
 

 

Vous n'avez pas encore de compte. Vous pouvez en créer gratuitement en remplissant simplement le formulaire. Vous pourrez alors accéder de façon privilégiée à des contenus. Celà ne vous engagera aucunement avec FO-FGF.

Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

COURRIERS

lettre d'un retraité à Monsieur le Ministre
Posté le 10/09/2018
 

Pièces jointes

Partager sur

lettre d'un retraité à Monsieur le Ministre

Cliquez pour rendre cette question favorite
◄ Précédente   ressource 2 sur 307   Suivante ►
 

Monsieur le Ministre,

Je me permets de répondre à votre lettre jointe à mon avertissement de l'impôt sur le revenu que je viens de recevoir.

Je ne partage pas votre optimisme sur la réforme de "la retenue à la source" que le gouvernement met en place au premier janvier 2019.

Les motivations que vous indiquez dans votre lettre, loin de me tranquilliser ont plutôt tendance à m'inquiéter.

En tant que retraité, je ne suis pas concerné par le problème de la confidentialité de l'ensemble des revenus de mon foyer fiscal vis à vis de mon employeur. Pour autant cela va poser problème pour nombre de salariés, même la demande d'un prélèvement à taux neutre ne sera pas sans ambiguïté.

Alors que la grande majorité des contribuables ont opté pour le prélèvement mensuel de l'impôt, il aurait été plus simple et moins couteux pour les finances publiques de rendre ce mode de paiement obligatoire. Mais pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliquer ?

La déclaration de revenus se fera toujours l'année N+1, et ce n'est qu'à partir de cette dernière que sera régularisée la situation familiale, les réductions et crédits d'impôts. Cette restitution du trop versé interviendra ainsi après l'avance de près d'un an, faite par les contribuables.

Vous déclarez vouloir moderniser notre pays comme bien d'autres pays l'ont fait avant nous. Cela est vrai, mais vous oubliez de mentionner que ces pays n'ont pas le même système fiscal que la France.

En effet s'il est facile avec la retenue à la source de recouvrer un impôt proportionnel, cela est beaucoup plus complexe pour l'impôt progressif. Celui-ci impose par différentes tranches les revenus du foyer fiscal en tenant compte de sa composition (on prélève ainsi moins les faibles revenus que les plus gros tout en tenant compte du quotient familial).

La véritable réforme serait-elle cachée ? En voulant faire disparaitre l'impôt progressif républicain que nous connaissons, pour mettre en place un impôt proportionnel qui de même que la TVA touche indifféremment de la même façon riche ou pauvre.

Enfin je m'inquiète de voir confier aux employeurs la mission régalienne de la collecte de l'impôt, vu la difficulté que rencontre déjà l'Etat à recouvrer l'URSSAF et la TVA auprès de ces mêmes employeurs.

Je souhaite pour le pays la réussite de votre réforme, malgré mes doutes et mes inquiétudes sur son impact psychologique et sur sa réalisation technique.

Ces mêmes interrogations semblent avoir été partagées au plus haut sommet de l'Etat.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, l'assurance de mes sentiments respectueux.

 

                                                                                              PRADY Jean Paul

Secrétaire Général Adjoint UFR-FO

Retraité DGFIP

 

Confédération Force Ouvrière

Force Ouvrière

Réseaux Sociaux

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube

FO-FGF

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (F.G.F.-F.O.), rassemble et coordonne l'action des syndicats FORCE OUVRIÈRE de fonctionnaires et d'agents publics de l'Etat et de ses établissements publics, à l'exception de ceux de " La poste" et de "France Télécom".

Elle a pour vocation principale de défendre les intérêts particuliers de ses adhérents, mais également une conception d'une Fonction publique laïque et Républicaine.

(c) 2014-2018 FO-FGF - Mentions légales
Scénarisé avec E-TIPI, Solution Digital Learning